brina_svit

" Maintenant, c'est différent. Elles sont assises ensemble à cette même table depuis un long moment, elles ne disent rien, elles se taisent. Elles sont enfin comme sur cette photo en noir et blanc que Simone a prise d'elles à l'époque de sa grande expérimentation photographique de la rue de Rennes et que Lila garde précieusement dans son cahier noir. La photo préférée de Lila. Un montage de leurs visages, l'un à côté de l'autre, de profil tous les deux, non, de trois quarts plutôt. La brune Simone, la blonde Lila ...Un jeu d'ombre et de lumière, un portrait de dualité et de fusion en même temps. Une petite perfection formelle où rien n'est laissé au hasard."Voilà notre face cachée, avait dit Simone en la lui montrant un matin dans leur cuisine de la rue de Rennes, Lila s'en souvient très bien. _ Notre face secrète, sombre et laide, celle que nous cachons..."

C'est vrai qu'elles ne sont pas particulièrement belles sur cette photo. Elles apparaissent sous leur mauvais profil, celui qui ne les avantage pas. La lumière cure durcit leurs visages, accentue les traits, révèle les imperfections de la peau et la ride verticale entre les sourcils. On dirait qu'elles n'ont pas d'âge, elles pourraient avoir tout aussi bien vingt ans que quarante, voire quarante-cinq comme aujourd'hui. Elles regardent loin devant elles, comme si séparées et réunies en même temps, elles observaient ce qu'elles avaient fait de leur vie ou ce que la vie avait fait d'elles. En silence, dans le plus parfait silence, comme celui de ce matin. Le seul dans lequel Lila puisse continuer à raconter à Simone ce qui s'est passé au bord du lac..."

Télépathie, empathie, voyage des idées dans l'espace temps. Je ne sais. Ce roman raconte lui aussi le "partir" d'une femme, comme "Villa Amalia" de Quignard. Lila s'éloigne de sa vie quotidienne, sur un prétexte, impérieusement. Elle se met hors temps, disponible aux rencontres, quelles qu'elles soient, paysage, pays, humains, végétal, saison, ...

Quelle est cette disponibilité qui tente ces femmes, cette envie de se mettre "hors du temps", dans un autre présent, intense, vécu pleinement, propice à la réflexion, une mise en distance pour mieux se connaître, se découvrir, donner et recevoir ? Une halte au milieu de la vie pour s'appartenir, enfin, peut-être.