atalante

Un petit courrier de Geneviève pour son dernier "bonheur de lecture" : elle nous écrit ceci :

Duane Fitzgerald est un cyborg : homme transformé par la technique. En un mot il n'est plus lui-même. Surhomme, on lui a fait miroiter une vie qu'il n'a jamais connue. Seul, sans amour possible, détenteur d'un secret d'état, telle est sa vie, exilé à Dingle, merveilleux village irlandais. Le jour où un avocat déboule dans son univers, tout bascule. Ses compagnons d'infortune disparaissent les uns après les autres. Il ne reste que lui, le dernier de son espèce.

Irlande et science-fiction ! Pari curieux. Eschbach réussit dans ce livre à marier les deux. L'Irlande on y est : pubs, guiness, violon. Tout y est. Au fur et à mesure de la lecture, on sent le crachin sur nos joues, on respire l'odeur de la tourbe. On est complètement dans l'intimité irlandaise, ressentant le caractère taciturne de l'irlandais. Et tout cela sans cliché, sincèrement.

Cet homme, Duane, devenu cyborg après de multiples opérations est pris au piège de son passé. Peut-on impunément être le plus fort et pourquoi ? Les questions posées par Eschbach sont nombreuses. L'essentiel dans la vie n'est-il pas la liberté : d'agir, de penser, de vivre et de mourir. Eschbach cite de nombreux passages de Sénèque, touches de philosophie très agréables, cerises sur le gâteau. L'écriture est belle et sensible. Ce livre se lit d'une traite, passionnément.

Un pur moment de bonheur.

Vous imaginez bien le mien de bonheur, de recevoir une critique comme celle-là suite à un conseil de libraire. Bien sûr je tiens ce livre à disposition à la librairie.

Quant à l'Irlande, un autre pur moment de bonheur est la lecture de "Chimères" de Nualoa O'Faolain aux éditions Wespieser.