perec

Sur les conseils d'une cliente, j'ai lu avec grand plaisir ce petit opus de Pérec, dans lequel on découvre " une recette de riz aux olives qui devrait satisfaire les plus difficiles". Alors je dédie ce plat insolite à Fanny qui en fait collection dans sa rubrique cuisine littéraire.

" Ensuite apparut en grand apparat un grand plat de riz orné de force olives et de filets d'anchois disposés en quinconce, alternant avec des petits entassements de concombres en rondelles eux-mêmes flanqués de petites crevettes décortiquées, le tout délicieusement recouvert d'un semis de poivrons coupés fins, de câpres et de jaunes d'oeuf durs pareils à des boutons d'or."

Pour compléter l'aperçu de ce petit livre très drôle, je ne résiste pas au plaisir de donner à lire une autre recette, pharmaceutique celle-là :

" Qu'il ait l'sommeil barbiturique

Pour s'démantibuler l'pchichique"

La Thanatine solucamphrée du Dr Mortibus :

- Nicotate de Méthilde : 0,005

- 8-Chlorothéophilinate-diméthyl-aminoéthyl-benzhydryl éther : 0,1

- Paradichlorobenzène :0,4

- Balzaque : 0,001

- Quinquina succirubra : 0,8

- James Bond : 0,07

- Agrippa dobignia : traces

- Excipient placébique : QS 98,6%

médication peu renommée, mais dont, au moins, personne, paraissait-il, jamais n'était jamais venu jamais se plaindre.