OKON

Demain, Okon Ubanga-Jones rendra hommage à Aimé Césaire et Langston Hughes. En attendant cette soirée que je pressens magique, quelques lignes de ces deux auteurs :

Marche des perturbations

Une robuste foudre en menace sur

le front le plus intouchable du monde

en toi toute la lumière veuve

des crépuscules des cités poignardées

par les oiseaux alentour

Et prends garde au corbeau qui ne vole pas c'est ma tête

qui s'est extraite du poteau mitan de mes épaules

en poussant un vieux cri arracheur d'entrailles et

d'abreuvoirs

Ornières ornières lait doux brasier de flambes et

d'euphorbes

Cadastre - Aimé Césaire - Points Seuil

Il faudrait une loi ...

" - Dans ce film, poursuivit Simple, on voyait de grands lacs très beaux, avec des pancartes fichées tout autour : Pêche interdite - Réserve d'état. Mais y avait pas un seul endroit avec une pancarte : Lynchage interdit.(...) Il y a aussi une autre scène que je me rappelle. C'est celle des élans, dans une réserve du Wyoming ou quelque part par là ; deux vieux gros élans avec des cornes comme ça, bien emmêlées qui se battaient comme des cinglés. Y avait personne pour les embêter et pour essayer de les séparer. Mais que j'essaye voir de me faire les poings dans ce bistrot, mon vieux, ils m'emballent et je vois déjà le sergent de garde qui me dit "Qu'est-ce que vous avez toujours, vous autres négros, à troubler la paix des gens ?" Après, j'aurai droit à mes trente jours de tôle et à une amende deux fois celle que paierait un Blanc qu'aurait fait la même chose. Devrait tout de même y avoir un endroit où c'est que je pourrais me battre tranquillement sans avoir à payer des amendes comme ça, non ?

- Tu me déçois, dis-je. Je croyais que tu voulais parler d'un endroit où tu puisses jouir de la tranquillité et réfléchir en paix. Et voilà que tu me parles de te battre ...

- J'aimerais avoir un endroit où je pourrais faire les deux, dit Simple. Si le gouvernement peut trouver un coin où c'est qu'un élan peut être un élan, sans qu'on vienne l'embêter, où un poisson peut être un poisson, sans qu'on vienne l'hameçonner, où un bison peut être un bison sans qu'on y tire dessus, y devrait y avoir dans ce pays d'Amérique un endroit où les nègres pourraient être des nègres, sans qu'on vienne les ségréguer. Devrait y avoir une loi pour ça. La prochaine fois que je vois mon député, je lui demanderai de présenter un projet de loi pour qu'on fasse des réserves où la chasse aux nègres sera interdite."

L'ingénu de Harlem - Langston Hughes - La découverte collection culte fictions, traduction F.J. Roy