Chatblanc

Line Aressy publie cet automne, chez MLD, un second ouvrage : petit texte écrit dans un souffle, un "récit suspendu" qui vient "éclairer les jours courts et tristes de novembre. Hors collection, puisque ce livre est d'un autre format que ceux des autres collections de MLD, un petit carré blanc et noir, avec des dessins de J.F. LE DEZ qui se conjuguent au texte de Line, le ponctue, l'éclaire aussi sans l'illustrer vraiment. Deux formes de récit entremêlées. Les espaces blancs au fil de la lecture sont autant de silences, de pauses musicales, la mise en page toujours soignée rythme le temps de lire, permet des respirations qui nous emmènent dans nos propres souvenirs.

"Nous vivions seules à la campagne, Grand-Mère et moi, dans une grande maison vide" ; l'incipit à valeur d'un "il était une fois". Cette petite fille ce pourrait être nous, sa grand-mère a quelque chose de la nôtre, les longues journées de l'enfance nous reviennent en mémoire, les permissions, l'ennui et les interdits surtout, que nous transgressions immanquablement, riches en découvertes. Là aussi, découverte, celle de l'atelier de peintre de son oncle, du monde des couleurs, odeurs, matières. La petite fille est conquise, nous aussi et nous vibrons avec elle. Et le chat me direz-vous ? lisez, je vous en prie, ce récit suspendu. Le chat blanc y a sa place bien sûr.