24 octobre 2009

Paroxysme

Dans la lignée du joueur d'échecs, Stefan Zweig renouvelle l'exploit : un court roman (une nouvelle longue, c'est selon) dont l'intensité dramatique va crescendo. Le lecteur découvre avec stupeur comment un homme affable, peut-être un peu démonstratif dans son amour du genre humain, peut devenir la victime de son aménité. L'amusement, l'impatience, l'irritabilité s'emparent de nous au fur et à mesure que l'on découvre le comportement de celui dont nous faisons, à part nous, un voisin. L'écriture de Zweig superbement servie par... [Lire la suite]
Posté par Helenecamus à 15:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 octobre 2009

Saccage bourgeois

Vita Sackville-West nous avait habitués à des romans plus calmes, plus policés aussi. Cette fois c'est bien la chronique d'un saccage délibéré qui se déroule, implacable, dans ce court roman. Toujours une famille anglaise de la bourgeoisie mais nous ne sommes plus à Londres ni dans une grande ville. Nous sommes convoqués au fin fond d'une vallée, âpre, sauvage, encaissée dans des montagnes imposantes dont les couleurs oscillent entre le vert et les gris. La population locale est taiseuse, rurale, digne et leur "seigneur"... [Lire la suite]
Posté par Helenecamus à 17:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 octobre 2009

Drôle, émouvant, tellement vrai

Une belle couleur rouge, comme celle des cerises, pour quelques lignes sur ce merveilleux roman de Maud Lethielleux. Elle avait raison ma fille, elle qui l'a lu en premier, puis conseillé, conseillé, et conseillé encore, et chaque cliente revenait enthousiaste. Alors sur la foi de ces avis enchantés, je l'ai à mon tour recommandé au prix des lecteurs de Bonnemain. Je viens de le terminer, je l'ai ouvert hier soir tard et ne l'ai pas laché (ou presque) depuis. Il faut le lire absolument, il raconte l'enfance, le divorce, la peur... [Lire la suite]
Posté par Helenecamus à 18:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 octobre 2009

PRIX DES LECTEURS DE BONNEMAIN - 7ème EDITION

7ème édition PRIX DES LECTEURS DE BONNEMAIN Voici la sélection établie par le comité organisateur : le sixième roman s'intitule : La diagonale du vide de Pierre Péju, mais impossible de vous présenter le visuel, car il disparaît à chaque tentative ! Ah! le vide. Le point commun de cette sélection que j'aurai l'honneur et le plaisir de présenter le dimanche 11 octobre prochain à la bibliothèque de Bonnemain (lors d'un goûter !) est bien l'humanité. Pour participer à ce prix des... [Lire la suite]
Posté par Helenecamus à 12:26 - - Commentaires [3] - Permalien [#]