FUGUE_BD

Le silence sculpte la musique et la musique emplit tout ce nouveau roman de Anne Delaflotte-Mehdevi, la musique classique, baroque, moderne, le chant choral, le chant lyrique. Toutes les pages résonnent. Clothilde a perdu sa voix dans la peur de perdre sa petite fille Madeleine ; passée l'intensité des événements, son mari, son père, son amie s'installent dans l'incompréhension. Elle avait tout pour être superbement heureuse, Clothilde : des talents de pianiste, de linguiste, quatre enfants merveilleux, une maison superbe, un mari très beau et très aimant, une vraie bluette ! Pourtant ce silence dans lequel elle est immergée, peu à peu, va l'aider. Bien sûr elle travaille avec acharnement à retrouver l'oralité mais c'est une autre voix qui s'impose, avec ténacité, de la découverte du chant à l'apprentissage de celui-ci, quasi professionnellement. Un tournant de vie qui détermine une redistribution des rôles. Clothilde fait front avec patience, courage, et le silence la sculpte à son tour, l'amenant à prendre conscience de ses désirs, passion, avenir. Baptiste, le fou ravi du village, apporte une poésie émouvante en contre-point.

L'écriture d'Anne Delaflotte-Mehdevi est maîtrisée, entraînante, brillante dans l'exercice qui consiste à rythmer le mutisme prégnant de Clothilde face aux interrogations et exaspérations croissantes de son entourage. Le chant lyrique qu'elle connaît sans nul doute parfaitement se développe au fil des pages, nous ouvrant des perspectives formidables, et la bluette devient un opéra.