indien_blanc

Le troisième roman de Craig Johnson vient de paraître : poursuite des aventures de Walt Longmire et Henry Standing-bear, également appelé la Nation Cheyenne par notre shérif. Et de fait la nation Cheyenne est indispensable pour découvrir les arcanes de cette histoire qui voit l'agression de la fille du shérif, et la course poursuite dans Philadelphie de nos deux héros aux prises avec des gangsters autrement manipulateurs que ceux auxquels les paysages du Wyoming les confrontent ordinairement. Quoique ! La nature humaine est partout la même et les attaques successives et perverses des agresseurs, si elles maintiennent la colère et la vindicte de notre shérif à son plus haut niveau, ne laissent pour autant aucune place à son désarroi : s'impliquer dans leur identification lui offre une possibilité d'oubli dans ces terribles heures qu'il vit, sa fille étant plongée dans le coma. L'indien blanc quant à lui hante cette statuaire indienne qui s'érige à Philly et le jeu de piste qu'il initie nous permet une découverte étonnante de cette ville célèbre à plus d'un titre.

Ce roman est plus personnel que les deux précédents, apportant une connaissance plus intime de notre shérif, laissant affleurer sa sensibilité. La transposition de l'action, loin des grands espaces, dans l'immensité de cette métropole donne une dimension terriblement humaine au roman, où l'on sent battre le coeur de cette ville si changeante dans son atmosphère. Une belle réussite de Craig Johnson, et l'envie profonde de continuer encore et encore à lire les aventures de cet attachant Walt Longmire et de l'Ours.