19 février 2013

Une liaison dangereuse

Nathalie de Broc nous livre ici une histoire d'amour singulière sous la plume d'une femme. Le sexe et ses méandres y occupent une grande place, mais en filigrane l'amour est bien présent. Le rythme des chapitres de ce court roman donne joie de lire, enthousiasme retenu de découvrir cette liaison si différente, tellement plus proche de Valmont que de Don Juan. "Vos envies n'étaient pas les miennes" et pourtant la fusion passionnelle laisse supposer qu'elles s'accordaient presque furieusement. Il faut lire d'une traite ce petit traité... [Lire la suite]
Posté par Helenecamus à 16:28 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

13 février 2013

Retour aux sources

Ce nouveau roman (le deuxième) de Gerbrand Bakker n'est pas très joyeux, c'est vrai, mais il est beau. Une femme, universitaire spécialisée dans d'oeuvre d'Emily Dickinson s'enfuit de Hollande pour se réfugier au Pays de Galles, laissant mari, famille, université. Elle a des problèmes de santé qui lui valent une véritable addiction au paracétamol, mais surtout elle se réfugie dans une maison perdue, près de la mer, noyée dans une campagne désertique où seuls subsistent quelques chemins aux tracés improbables. Des oies l'attendent... [Lire la suite]
Posté par Helenecamus à 11:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 février 2013

Nouvelles suaves

Vita Sackville-West a un talent fantastique pour peindre élégamment des situations délicates, à la limite de la cruauté. L'art de la litote atteint son apogée dans la première nouvelle de ce recueil ; Mrs Martin se réjouit de retrouver son fils, après cinq ans de voyage, et de lui montrer combien elle a fait prospérer la propriété ! Mais le cher Henry, en dépit de sa courtoisie, est-il vraiment sur la même longueur d'onde ? L'infidélité aux valeurs de sa mère frôle la trahison.  Et de mari trompé en fiancée non épousée, les... [Lire la suite]
Posté par Helenecamus à 18:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 février 2013

En voyage chez FOLLE AVOINE

Les éditions Folle Avoine présentent ce mois-ci deux nouveautés : Paysage des limites de Claude Louis-Combet avec un frontispice de François Béalu "Quelquefois, si l'on ferme les yeux, on sent à quel point la terre est musicale. Dans l'oubli où le regard, absent désormais, les retient, les formes du monde tressaillent, s'incurvent, se balancent, entrent dans la danse et dans la transe."   et  Tout doit disparaître de Serge Wellens.  "Cela s'appelle " la Petite Brocante ", une boutique délabrée dont la faillite... [Lire la suite]
Posté par Helenecamus à 11:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]